Comment fonctionne Google ?

Comment fonctionne Google ?

Après avoir jeté un oeil aux entreprises visionnaires hier, il ne fait aucun doute que Google aurait figuré sur cette liste si elle avait existé à cette époque.

pub-haut

“How Google Works” a été publié fin 2014. Les anciens PDG de Google, Eric Schmidt et Jonathan Rosenberg, veulent donner aux lecteurs un aperçu de l’esprit de l’entreprise. Ils présentent de multiples règles et principes que les dirigeants ont appliqués pour stabiliser la société lors de sa croissance rapide et pour la maintenir innovante.

Voici les trois points que j’ai retenu du résumé sur Blinkist :

  1. N’essayez pas d’inspirer mais plutôt d’attirer des personnes inspirées
  2. Ce n’est pas grave de mettre du temps à prendre des décisions, tant que tout le monde en est satisfait.
  3. Offrez à vos employés la possibilité d’être créatifs.

Examinons-les de plus près.

 

Leçon 1 : n’essayez pas d’inspirer mais plutôt d’attirer des personnes inspirées. 

Voici l’histoire : un vendredi soir, Larry Page a vu une page Google avec des publicitées très mal conçues. Il l’a imprimée, l’a épinglée sur un tableau dans la cuisine et a écrit à côté “CES PUBS SONT NULLES”.

Une équipe d’ingénieurs a vu le mot et a décidé de s’attaquer au problème – dans le week-end. Ils ont utilisé leur temps libre pour travailler ensemble et trouver une solution, et le lundi suivant, le problème était réglé.

Quelle leçon peut-on en tirer ?

Avoir des employés inspirés est plus important que d’avoir des dirigeants inspirants. 

Page ne leur a pas fait un grand discours encourageant sur la raison pour laquelle Google a besoin que ces publicités soient parfaites. Il a juste signalé un problème, et puisque les ingénieurs étaient déjà des personnes inspirées, ils ont décidé de tenter leur chance.

Comment avoir des employés inspirés ? En créant la bonne culture d’entreprise.

Cela nous ramène à votre idéologie fondamentale : quelles sont vos valeurs ? Quel est votre but ? Quelles sont vos motivations ?

Veillez à ce que vos valeurs soient inspirantes et vos dirigeants n’auront pas à l’être.

Si vous avez de grands principes, votre entreprise attirera le bon type de personnes. Le genre ambitieux, qui n’est pas motivé par l’argent et qui est intelligent. Google les appelle “les créatifs intelligents”.

Leçon 2 : mettez le temps nécessaire pour prendre une décision, mais veillez à ce que tout le monde en soit satisfait. 

La seule façon de garder ces employés intelligents, créatifs et inspirés, c’est de les considérer comme des égaux quand vous prenez des décisions.

Cela signifie que la prise de décision peut parfois mettre un certain temps mais ce n’est pas grave car au bout du compte, les employés approuveront toujours la décision finale.

Les créatifs intelligents veulent être convaincus à 100 % qu’il s’agit du bon choix ; ils ne vous soutiendront donc pas si ce n’est pas le cas. Par exemple, quand Sergey Brin était en désaccord avec un ingénieur, il a suggéré que la moitié de l’équipe le suive et que l’autre suive le technicien. Finalement, ils se sont tous rangés derrière ce dernier car il avait la solution la plus convaincante.

C’est en réalité très efficace, puisque tout le monde s’emploiera à trouver la meilleure solution possible, simplement parce qu’ils croient que c’est la bonne façon de procéder.

Cependant, il faut parfois prendre une décision rapidement ; c’est pourquoi en 2002, Google a tenu pendant 6 semaines consécutives des réunions quotidiennes concernant un accord avec AOL. Puisqu’il s’agissait d’une question urgente, ils se sont engagés à consacrer chaque jour un certain temps à la décision, afin de s’assurer qu’un consensus soit atteint avant la date limite.

Leçon 3 : offrez à vos employés la possibilité d’être créatifs. 

Dans le résumé d’hier de “Bâties pour durer”, j’ai fait allusion au fait que l’idée des 20 % de temps libre de Google, selon laquelle les employés peuvent passer un jour par semaine sur un petit projet amusant de leur choix, ne venait pas d’eux.

Il s’agit (ou s’agissait) toutefois d’une bonne règle. Engager des créatifs est inutile si vous ne leur offrez pas la possibilité de vivre cette créativité.

Et c’est justement ce qui est nécessaire pour développer sans cesse de bonne idées et de bons produits ; mettez donc en place une culture d’entreprise qui encourage cela.

Voici quelques manières dont procède Google :

  1. La cafétéria sert de la bonne nourriture, et c’est gratuit. De cette façon, les employés peuvent faire le plein d’énergie tout en échangeant avec leurs collègues, ce qui est souvent le moment où jaillit l’étincelle de créativité.
  2. Des réunions hebdomadaires sont tenues à l’échelle de l’entreprise, où les salariés peuvent poser des question aux fondateurs au préalable. Cela encourage tout le monde à exprimer son point de vue.
  3. Comme on l’a vu avec les 20 % de temps libre ou la prise de décision, les salariés bénéficient d’une grande indépendance. Ils peuvent prendre leurs propres décisions et ne craignent pas d’être sanctionnés pour avoir fait quelque chose qui déplait à leur patron.
  4. Google lance à ses employés des défis ambitieux et leur donne des objectifs difficiles à atteindre, ce qui correspond à ce que recherchent ces créatifs intelligents.
  5. 10 % de leur budget est consacré aux projets expérimentaux – même s’ils ne mènent à rien.
pub-haut

Assurez-vous donc d’engager des créatifs, mais aussi de leur offrir la liberté de l’être pour pouvoir en tirer le maximum.