Incubateurs, couveuses et pépinières d’entreprises : un tremplin pour les premiers pas du créateur d’entreprise

Incubateurs, couveuses et pépinières d’entreprises : un tremplin pour les premiers pas du créateur d’entreprise

Ce sont des tremplins bienvenus pour les créateurs d’entreprises, qu’ils en soient à la phase de projet ou à celle de démarrage. Avec à la clé, des apports bienvenus : locaux à prix réduit, logistique, conseils personnalisés, réseaux…

pub-haut

On les confond souvent, car les incubateurs, pépinières et couveuses s’adressent aux entrepreneurs en herbe, mais pas tout à fait aux mêmes. Tout dépend du degré d’évolution de la future entreprise, de son activité…

Des pépinières, nées depuis une trentaine d’années, aux incubateurs et couveuses, apparus ces dernières années, ces structures d’accompagnement et d’aide aux créateurs d’entreprises ont progressivement essaimé sur le territoire français. Attention, dans les grandes villes comme Paris, les places sont limitées et les candidats sont nombreux. Explications.

Couveuses, incubateurs et pépinières d’entreprises : les différences

Les couveuses sont dédiées aux porteurs de projets qui veulent amorcer leur entreprise sans la créer au sens juridique du terme. Avant même de s’immatriculer, l’ »entrepreneur à l’essai » peut ainsi honorer ses premières commandes et facture légalement tout en continuant sa prospection.

Quant aux pépinières d’entreprises, elles accueillent porteurs de projets et créateurs d’entreprises de tous secteurs.

pub-haut

Les incubateurs, conventionnés par le Ministère de la recherche, valorisent les projets issus ou en lien avec des laboratoires de recherche publics, pour la création d’entreprises innovantes.