Jab, Jab, Jab, Right Hook

Jab, Jab, Jab, Right Hook

J’adore Gary Vaynerchuk. Je ne fais pas partie de ceux qui prétendent se démener autant que lui, mais ses conférences me poussent à aller au-delà de ce que je faisais avant. Etant donné qu’il sort un nouveau livre dans deux semaines dans lequel il réunit des leçons tirées de son spectacle #AskGaryVee, j’ai pensé qu’il était temps de jeter un oeil à ce petit bijou.

pub-haut

“Jab, Jab, Jab, Right Hook” est non seulement le titre de l’ouvrage, mais c’est aussi l’expression que l’auteur utilise pour désigner le succès des réseaux sociaux, qui ont été secoués par la sortie de ce livre en 2013, qui est devenu le troisième best seller du New York Times de Gary.

Si vous ne tirez pas encore le meilleur parti de votre jeu des réseaux sociaux (et croyez moi c’est le cas), alors c’est fait pour vous.

Voici les 3 grandes leçons :

  1. Si vous n’êtes pas présent sur les réseaux sociaux, vous allez perdre.
  2. Vous devez constamment proposer un bon contenu, personnalisé selon la plateforme, avant de demander quelque chose en retour.
  3. Instagram est votre meilleure chance d’obtenir un engagement massif.

Vous êtes prêt pour apprendre le b.a.ba des réseaux sociaux ? Le cours commence !

Leçon 1 : si vous n’êtes pas présent sur les réseaux sociaux, vous allez perdre.

En avril 2014, il y avait 327 millions de téléphones aux Etats-Unis – pour seulement 317 millions d’individus.

Ce qui fait donc plus de téléphones que de personnes.

Pas étonnant qu’on ait l’impression que tout le monde ait son iPhone collé à sa main. De plus, 70 % des Américains ont Facebook, Snapchat déclare 100 millions d’utilisateurs actifs quotidiennement, et chaque mois, 400 millions de personnes sont sur Instagram, la plateforme qui a surpassé Twitter l’année dernière.

On utilise énormément les réseaux sociaux – et les marketeurs devraient se trouver là où se concentre l’attention. 

Il est normal que les nouveaux médias remplacent les anciens, mais la révolution se fait de plus en plus vite parce que l’on peut atteindre davantage de personnes plus facilement. Il a fallu 38 ans à la radio pour atteindre 50 millions d’auditeurs, 13 ans à la télévision, et qu’en est-il d’Instagram ?

18 mois.

Si vous ne l’avez pas encore fait, lancez-vous maintenant. C’est en étant absent des réseaux sociaux que vous perdrez.

Leçon 2 : vous devez constamment proposer un bon contenu, personnalisé selon la plateforme, avant de demander quelque chose en retour. 

Pour gagner le jeu des réseaux sociaux, vous devez proposer un bon contenu.

Autrefois, cela aurait pu signifier un ensemble de six publicités télévisées, diffusées pendant 6 mois ; mais désormais, cela se traduit par du contenu nouveau et sensationnel au quotidien et tout au long l’année.

Comment y parvenir ?

C’est simple : laissez vos fans le faire.

Après tout, c’est à ça que servent les réseaux sociaux.

Vous donnez les grandes lignes d’une bonne histoire que vous créez autour de votre marque et vous laissez les utilisateurs partager, s’impliquer et combler les trous.

La clé est de donner aux fans et à la communauté tellement d’importance, que lorsque vous proposerez un produit à vendre, ils se sentiront coupable de ne pas vous soutenir, car vous les avez tant aidés.

C’est ce que signifiejab, jab, jab, right hook” – donner, donner, donner, puis demander. 

Cependant, tous les coups ne sont pas égaux, et vous devriez faire attention à ces trois points lorsque vous créez votre contenu :

  1. Ça ne doit pas être ennuyant ou gênant. N’essayez pas d’imposer votre marque aux utilisateurs, restez classe. Un contenu subtile, qui s’intègre parfaitement et qui est attrayant visuellement est plus efficace.
  2. Ne soyez pas trop exigeant. N’obligez pas vos utilisateurs à se plier en quatre. Rendez cela amusant, instructif et divertissant.
  3. Il doit être propre à la plateforme. C’est important.

Non, publier d’abord sur Instagram puis partager ce post sur Twitter, Facebook et Tumblr ne signifie pas que vous ayez proposé un bon contenu sur toutes les plateformes.

Selon Gary, le contenu est le roi, mais le contexte est Dieu.

Ce n’est pas pour rien que les 20 meilleurs comptes Vine sont ceux de comédiens, que l’on ne peut écrire que 140 caractères sur Twitter et que Snapchat supprime ce que vous avez envoyé une fois que ça a été vu.

Ne manquez jamais de respect au contexte de la plateforme sur laquelle vous intervenez.

Leçon 3 : si vous voulez un engagement massif, peu importe l’âge, soyez présent sur Instagram.

Cette leçon n’est pas directement tirée du livre, même s’il parle beaucoup d’Instagram.

Gary a été dès le début très optimiste concernant ce réseau social, mais encore plus ces deux dernières années. La semaine dernière, il a publié une vidéo qui démontre en seulement 28 secondes sa puissance incroyable en 2016.

Avec plus de 400 millions d’utilisateurs, dont 75 millions qui l’utilisent tous les jours et le fait que la plateforme nous oblige à consommer tout le contenu en un seul flux, Instagram démontre un taux d’engagement nettement supérieur à ceux de Facebook et Twitter réunis.

Les comptes poussent comme des champignons puis accumulent 500 000 abonnés en un an, comme Nathan Chan pour Foundr.

Aujourd’hui, le segment démographique qui se développe le plus sur Instagram est celui des femmes âgées de 40 à 50 ans, ce qui montre que non seulement les enfants l’utilisent, mais que les générations précédentes s’y mettent aussi.

pub-haut

Vous avez rejoint le jeu il y a seulement 3 jours et vous comptez déjà 153 abonnés – qu’attendez-vous ?