La vitesse de la confiance

La vitesse de la confiance

La chose qui change tout. C’est de la signature du journaliste de La vitesse de la confiance, et ce ne pourrait être plus juste.

pub-haut

Depuis que les 7 habitudes des gens efficaces a fait un carton avec le livre des quatre minutes, j’ai pensé que je devais jeter dans la lumière un autre livre de Stephen Covey.

Mais attendez.

Mais regardez ce livre de plus près et vous verrez qu’il a été écrit par Stephen.M.R.Covey et pas par Stephen.R.Covey. Son fils poursuit l’œuvre de son père.

Après avoir été le PDG du Covey Leadership Center et avoir augmenté sa valeur par 80, il dirige actuellement son propre institut de leadership, CoveyLink, dont la notion principale est la confiance.

Voici 3 grandes règles extraites de son livre sur la confiance :

  1. La confiance augmente la vitesse et donc réduit les coûts dans le monde des affaires
  2. Pour commencer, commencez par vous faire confiance, car la confiance est synonyme d’assurance
  3. La confiance d’entreprise est très importante pour cultiver les affaires en contribuant

J’espère que vous êtes prêt à être honnête, car je suis honnêtement prêt à en apprendre des choses !

Règle n°1 : La confiance augmente la vitesse et donc réduit les coûts dans le monde des affaires

Je parie que, comme beaucoup de gens, vous avez confiance en FedEx pour les livraisons de nuit. Et ils assurent.

Mais savez-vous que votre confiance en cette entreprise est la raison principale pour laquelle ils sont tellement rapides ?

Puisque beaucoup de gens font confiance à FedEx pour livrer leur colis le lendemain de l’achat, FedEx reçoit des centaines de milliers de colis et de commandes chaque jour : les gens achètent et ils achètent vite.

La vitesse à laquelle FedEx reçoit cette masse de nouvelles commandes finance l’entreprise par le flux de capitaux financiers dont elle a besoin non seulement pour payer les routiers de nuit ou réserver un service d’affrètement spécial par les airs, mais aussi pour créer et utiliser des systèmes qui vont abaisser le coût moyen de livraison.

Et vice versa, le contrôle de sécurité à l’aéroport prend en moyenne une heure et demi dans 9 cas sur 11, alors qu’il ne prenait que 30 minutes auparavant. On ne faisait plus confiance aux passagers ce qui a rendu la détection par scan plus lent, augmentant les coûts du personnel et des machines.

M.Covey dit que cela ajoute une dimension de confiance à la formule stratégie contre exécution qui peut soit être un impôt sur les fiducies soit un impôt sur les dividendes.

Plus de confiance ce sont des résultats plus rapidement, moins de confiance ralentie le progrès.

Règle n°2 : Vous devez commencer par vous faire confiance, car la confiance est synonyme d’assurance

La confiance ressemble de près à l’assurance, qui elle est le fruit de l’association de compétences et de caractère.  Ce qui pose la question suivante : à quel point faites-vous confiance au gens pour qu’ils donnent suite à leurs intentions ?

Alors la personne à qui vous devez accorder votre confiance n’est autre que vous-même.

Parce que lorsque vous ne croyez pas en votre réussite, comment voulez-vous que les autres y croient à leur tour ?

M.Covey affirme qu’il faut jouer sur quatre paramètres pour développer une belle confiance en vous-même :

  1. L’intégrité
  2. L’intention
  3. Le potentiel
  4. Les résultats

L’intégrité, c’est être honnête dès que vous en avez l’occasion. Vous avez une occasion d’admettre que vous avez été chanceux lorsque vous avez marqué ce dernier but que vous avez marqué à l’entraînement de foot ? Faites-le. Prendre le plus petit des engagements et l’honorer vous aidera dans cette quête d’intégrité, cela peut même être aussi simple que d’arrêter de remettre à quelques minutes supplémentaires la sonnerie du réveil.

L’intention, c’est de remettre en question vos motivations et d’en développer de géniales. Oubliez votre mantra « J’veux être riche », rechercher le travail qui a du sens pour vous et vous serez plus heureux.

Le potentiel, c’est développer vos compétences, même lorsque vous n’avez pas besoin de le faire. Une pratique volontaire vous permettra d’être bon dans ce que vous faîtes et d’en tirer assurance et confiance en vous.

Les résultats, c’est constituer un suivi de votre parcours auquel vous pourrez consulter comme une confirmation que la confiance que vous vous adressez. J’ai, par exemple, publié 55 jours d’affilés Four Minute Books.

Règle n°3 : Si vous dirigez une entreprise, essayez de développer la confiance d’entreprise à travers la contribution

M.Covey dit qu’il existe 3 types d’acteurs avec qui vous devez construire un lien de confiance et ce, de différentes façons. La façon la plus radicale est de construire un lien de confiance sociétal avec les parties intéressées qui ne sont ni des employés, ni des clients, mais qui font bien partie de l’environnement dans lequel évolue votre entreprise.

Rendre la pareille à ceux qui vous entourent vous permettra de gagner le respect et leur admiration de la société, dont vous aurez peut-être un jour désespérément besoin.

Par exemple, lorsque Rodney King a été assailli par quatre policier, l’incident a déclenché les rixes de Los Angeles de 1992, qui ont causé 50 décès, 2 000 blessés et de 4 000 bâtiments brûlés et détruis.

Parmi tous ces bâtiments, 5 restaurants McDonald’s ont été épargnés car ils avaient par le passé supporté leur communauté en offrant des balles de basket pour les adolescents, des tasses à café gratuites pour les SDF, et des programmes d’alphabétisation et des emplois pour les plus démunis.

C’est le genre de marketing que vous ne pourrez jamais pratiquer, car ce n’est pas du marketing.

pub-haut

Ça s’appelle de la confiance.