On sous-estime les Humains

On sous-estime les Humains

Pour commencer, Human Are Underrated, introduit la loi de Moore, qui établit que la puissance informatique doublera tous les deux ans. Cela est dû au fait que les progrès de la technologie de production permettent de doubler le nombre de transistors par puce dans un délai à peu près identique.

pub-haut

Puisque l’espace physique est limité, la loi de Moore a tout de même ses limites, mais nous en sommes encore très loin. Jusqu’à présent, les ordinateurs ont dépassé tout ce que nous avions pu imaginer, notamment concernant des tâches que nous pensions seulement réalisables par l’homme.

Par exemple, le psychologue Paul Ekman a décodé plus de 3000 micro-expressions qui font en tout appel aux 40 muscles de notre visage. Il a transmis toutes les données de son système de codage des actions faciales à un ordinateur et les a comparées à celles d’un humain pour reconnaître les émotions à partir des expressions faciales.

Résultat : alors que l’ordinateur devinait le type d’émotions ont il s’agissait dans 85% du temps, les humains n’y arrivaient que dans 55 % des cas seulement.

Alors que ces avancées représentent un véritable progrès, les ordinateurs ont aussi leurs inconvénients. Passer des heures devant les écrans diminue nos aptitudes sociales, comme comprendre le langage corporel ou lire les émotions des autres. Heureusement ceci est réversible, comme l’a montré une étude menée auprès d’élèves de sixième année dans une colonie de vacances sans écran.

De façon similaire, les réseaux sociaux pourraient nous aider à maintenir des relations sociales, mais des études ont trouvé que la qualité de ces relations était détériorée, car de manière générale, nous avons tendance à faire moins confiance et à moins nous lier aux autres sur ces plateformes que par téléphone ou en personne.

Ironiquement, aujourd’hui, nous avons besoin d’améliorer ce type d’aptitudes pour réussir dans la vie. La connaissance étant accessible 24 heures sur 24 et à portée de main, les aptitudes sociales sont la seule chose qui nous différencie des ordinateurs.

Par exemple, si un ordinateur peut instantanément analyser des millions d’affaires judiciaires, fournir toute la documentation requise et prévoir le verdict mieux que nous ne le faisons, il ne pourra jamais « se connecter avec » l’inculpée et la persuader d’agir dans son propre intérêt.

Grâce aux nouvelles technologies, nous pouvons nous connecter à bas coûts avec n’importe qui et n’importe où. Ce qui implique que la probabilité qu’on offense les gens qui n’ont pas la même culture que nous, juste parce qu’on peut ne pas connaître leur culture, est plus forte.

Ses aptitudes sociales et ses connaissances ont sauvé le lieutenant-colonel Chris Hughes et son équipe pendant la guerre d’Irak. Alors qu’ils étaient tombés dans une embuscade dressée par les soldats iraquiens, au lieu d’aggraver leur situation, ils se sont mis à genoux et ont pointé leurs armes vers le sol, en signe de respect.

Ainsi, ils ont pu se tirer de cette situation sans encombre.

L’empathie, est une autre aptitude indispensable, qui ne fonctionne véritablement que lorsqu’elle est éprouvée par un être humain. C’est la capacité à comprendre ce que les autres ressentent.

Par exemple, un bon docteur ne va pas juste se préoccuper de savoir où vous avez mal et traiter les symptômes en vous donnant le bon médicament, il va aussi faire l’effort de se mettre à votre place et vous dire ce que vous pouvez faire pour améliorer la situation dans laquelle vous vous trouvez.

Même si un ordinateur pouvait comprendre vos émotions et réagir de façon appropriée, vous ne vous sentirez probablement jamais aussi à l’aise avec un docteur ordinateur qu’avec un docteur humain.

En plus des aptitudes sociales, il sera également impossible aux ordinateurs de surpasser l’homme dans un autre domaine : la créativité

Je viens de visionner le derniers film Star Wars, et si vous avez déjà regardé un film inspirant avec une bonne histoire, alors vous savez que c’est plus convainquant que le meilleur raisonnement rationnel.

C’est en racontant une histoire que Steve Denning a réussi à convaincre la Banque mondiale de mettre des informations importantes à la disposition des professionnels de la santé en Zambie, et c’est ce que Gary Vaynerchuk conseille à tous ceux qui essaient de le faire en ligne.

Nous voulons apprendre à connaître la personne au-delà de l’histoire, connaître ses succès, ses échecs, et c’est ce type d’informations qu’un ordinateur ne peut fournir.

C’est pourquoi les grandes entreprises comme Apple ou Google encouragent la créativité en maximisant les chances d’interactions aléatoires entre les employés. Avec de grands espaces communs comme de grandes salles de réunion pour le personnel ou une belle cafétéria, elles s’assurent que le génie peut frapper aussi souvent que possible, ce qui est susceptible de se produire lorsque nous parlons à d’autres personnes autour d’une simple tasse de café.

Idéalement, on peut créer une situation gagnant-gagnant en utilisant les ordinateurs pour nous enseigner des compétences liées à la connaissance (comme la réparation d’une voiture ou les statistiques) et améliorer nos compétences sociales.

pub-haut

Par exemple, le logiciel SendLove réunit tous les aspects positifs en encourageant les employés à se remercier les uns et les autres publiquement. Les messages peuvent être vus par toute l’équipe, ce qui encourage les autres à aider leur prochain toujours plus.