Quelle devrait être la longueur de chaque article de blog?

Quelle devrait être la longueur de chaque article de blog?

Les gens sont souvent obsédés pour savoir quelle longueur devrait avoir  leurs articles de blog . Il y a beaucoup d’informations que l’on trouve quant à la longueur « parfaite » d’un article de blog, mais beaucoup de données sont en conflit.

pub-haut

Le contenu est vraiment important lorsqu’il s’agit d’être bien classé dans les recherches.

Mais avant de définir la longueur idéale pour un article de blog, revoyons d’abord quelques mythes choquants :

Mythe n°1 : plus c’est court, mieux c’est

Il y a ceux qui font parti de l’école du « plus c’est court,mieux c’est », et ces personnes croient qu’un article de blog devrait être aussi bref que possible. Ils déclarent qu’une fois que vous dépasser le seuil de 200 mots, vous coulez. Personne ne va le lire.

Seth Godin, un entrepreneur américain très connu, est un grand expert du marketing. De quelle longueur sont ses articles de blog ?

Ils sont vraiment court. Cela tourne à 3%e de l’article que vous êtes en train de lire ( et il peut avoir plus de 3000 retweets et partages Facebook).

Pour Seth Godin, plus c’est court plus ça porte du fruit. Cela correspond à son public , son style, son message et son approche.

Nous ne sommes pas Seth Godin.

En fait, tout ce qui est court n’est pas toujours meilleur. Tout ce qui est court peut être parfois meilleur pour certains articles, dans quelques situations et sur une certaine période.

Mythe n°2 : Plus c’est long, mieux c’est

L’autre école a l’approche inverse :  « plus c’est long, mieux c’est ».

Je vois tout le temps des personnes poser cette question.

Dans une oscillation de pendule radicale, loin des fans des contenus cours,  certains marketeurs de contenu sont enthousiastes à propos des longs articles. Ils insistent sur le fait que les articles de blog les plus réussis, et ceux qui convertissent le plus, doivent avoir des milliers de mots.

En fait, le fait d’écrire des longs articles n’est pas forcément meilleur. Tout dépend de votre but et du message que vous essayez de communiquer.

Mythe n°3 : Les gens ne lisent pas les contenus sur le web

Ceci est le plus flagrant des mythes et cela dure depuis longtemps.

Revenons en 1997, un certain Jackob Nielsen a publié un article intitulé : « De quelle manière les internautes lisent sur le web? ». Sa réponse « Ils ne lisent pas ».

Son point de vue était tranchant. Ce qu’il voulait dire, c’était que les gens ont tendance à scanner le contenu en ligne.

Le mythe perdure, cependant. Pendant longtemps, les marketeurs ont produit du contenu pour du  contenu, du contenu bon marché en série,  et du contenu merdique…plein de contenu sans valeur. Selon cette stratégie, ils jetteraient de la boue sur le mur d’Internet, pensant que cela collerait en forme de pages indexées, des mots-clés bien placés et des meilleurs résultats dans les moteurs de recherche. Leur contenu n’a pas été écrit pour que les gens lisent parce que, hé, les gens ne lisent pas!

Eh ben ce n’est pas vrai.

Les gens lisent vraiment le contenu sur le Web, même s’ils ont tendance à scanner les titres ou s’attarder  sur des images. Le Web est conduit par le contenu. Le cliché « le contenu est le roi » est vrai.

On devrait éviter ces 3 mythes et favoriser une approche plus stratégique à la longueur du contenu. Faire plus long n’est pas forcément meilleur. Faire plus court n’est pas forcément meilleur. Et les gens lisent vraiment le contenu sur le web.

Tout n’est pas à propos de la longueur

Quand il s’agit de contenu web, la longueur est seulement une des choses à considérer. Vous devez considérer tous les autres problèmes. Prenez en compte la manière dont tous ces autres facteurs affectent la longueur de votre article.

  • Le contenu : C’est la chose la plus basique à prendre en compte. Qu’est-ce que vous essayez de dire/raconter? Si vous pouvez le dire en 100 mots, faites-le. Si cela requiert plus de 2000 mots, c’est aussi bien.
  • Le style : Quelques styles d’écriture se prêtent au contenu qui est court, bref et qui va droit au but. Quelquefois, le style est plus conversationnel et interactif. Votre style va affecter la longueur de votre article.
  • La fréquence : Votre fréquence de publication affecte la longueur des articles que vous publiez. Certains blogueurs vont publier un article par semaine, mais quand ils le font, ils publient un gros bloc. D’autres sortent un article tous les jours. Mais sachez qu’écrire du bon contenu prends du temps!
  • Le format : La manière dont un article est formaté a un puissant impact sur sa lisibilité. J’ai une tendance à utiliser des sous-titres, des images, des paragraphes courts. C’est important de « casser » le contenu pour que ce soit plus facile à lire et scanner.
  • L’objectif : Si vous faites du contenu marketing sachez que chaque plan de marketing de contenu a un objectif. Le but ultime c’est la conversion, mais on trouve des sous objectifs. Les autres objectifs peuvent être le suivi sur les réseaux sociaux, le développement des listes emails, l’amélioration pour le SEO etc. Les différents objectifs peuvent mener à écrire des articles de longueur différentes.
  • L’audience : Une partie de la création de contenu consiste à connaître son audience : leurs besoins, leurs intérêts, leurs passions, et leurs problèmes. Votre but c’est d’écrire du contenu que votre audience lira.
  • L’intermédiaire : Tous les contenus ne sont pas de mots. Si vous publiez une infographie, vous aurez une intro de 100 mots pour présenter le sujet. Le reste des mots sont dans l’infographie, et il n’y a pas de compteurs des. Il en est de même si vous publiez une vidéo.

Les articles longs sont généralement meilleurs

Si vous regardez les données ci dessous, vous serez d’accord avec moi. Les articles longs ont généralement de meilleurs résultatsà tous les niveaux.

Voyons voir les raisons pour lesquelles cela est vrai.

Premièrement, un compte de mots élevés aboutit typiquement à plus résultats dans les trafics de recherche. Il y a plus de 200 facteurs qui influencent la manière dont le contenu est classé dans les SERPS. Il devient donc évident que plus vous avez du contenu sur votre page, plus vous avez des chances d’être bien classé dans Google.

Voici une étude menée par SERPIQ :

Plus haut est la position dans les SERP de Google, plus la page contient du contenu. Notez que tout ceux qui sont  dans les premières pages ont des contenus supérieurs à 2000 mots.

Googlebot est responsable de l’indexation votre site. Quand il le fait, il regarde chaque mot, chaque tag et chaque particule d’information.

Il y a différents types de contenu qui sont indexés : le titre de la page, le titre de l’article et les sous titres, les métadonnées, les alt tag dans les images etc.

Plus vous avez de contenu, plus celui-ci est indexé. Plus le contenu est indexé, meilleur sera votre positionnement dans les résultats de recherche. C’est simple.

Plus vous variez, plus vous avez un potentiel de mots clés importants

La variété de mots simples est aussi un facteur important qui peut améliorer votre SEO. Par exemple, disons vous créez un article de blog court sur « Ecrire des grands titres d’article. » Vous visez 200 mots. Dans un article comprenant une centaine de mots, vous utiliserez surement le terme « écrire des grands titres d’article » avec une ou deux variations sur le thème.

Mais que faire si vous voulez écrire un article de 2000 mots?

Vous allez utlisez d’autres mots clés tel que :

  • « comment écrire un titre attrayant »
  • « créer des bons titres d’article »
  • « un titre efficace »
  • « titre gagnant »
  • « les titres d’article les plus populaire »
  • « Le titre d’un article est important »

Vous pouvez varier et diversifier quand vous avez beaucoup de contenu. Rappelez-vous que Google ne montre pas uniquement  les résultats qui s’associent bien avec la recherche exacte. Il indique aussi les mots de la même sémantique.

Quand vous écrivez des longs articles, vous allez utiliser la puissance des mots clés de la longue traîne et l’indexation sémantique répartie.

Les contenus les plus longs sont les plus partagés

Un journal en ligne populaire a montré les chiffres par rapport au nombre de partages que générait ses articles. Ce que l’équipe a découvert c’était que ses articles plus longs sont ceux qui ont été les partagés plus.

Une fois que le compte de mot excède 1,500 mots, il est dans la « zone d’or » du partage.

Conclusion

Je veux avertir ceux qui font une fixation sur la longueur du contenu. Il n’y a aucune formule magique qui, grâce au compteur de mots, vous mettra au top du classement.

En même temps, je vous ai montré les données qui prouvent que les contenus les plus long améliore le classement dans les recherches, une ‘indexation élevé et rapportent plus de partages sur les réseaux sociaux.

Si vous cherchez des chiffres, un article qui est au-dessus de 1,500 mots semble être dans la zone de longueur idéale. J’y aspirerais à votre place.

Vos articles publiés sur votre blog sont-ils longs ou courts? Avez-vous noté des différences?

pub-haut

Répondez-ci-dessous et partagez l’article!

  • Bio
  • Twitter
  • Facebook
  • Google+
  • Latest Posts