Choisissez-vous

Choisissez-vous

J’aime James Altucher. Je n’ai même pas peur de le dire. Je me souviens de la date exacte où j’ai lu l’un de ses articles pour la première fois, puisque c’était le jour où j’ai commencé à reprendre ma vie en main, le 20 juin 2012.

pub-haut

Je suis depuis sur sa liste de diffusion (la seule dont je ne me suis jamais désinscrit), attendez-vous donc à ce que ce post soit biaisé – allez l’équipe Altucher !

Au départ, James a auto-publié “Choose Yourself” en 2013 et a donné le parfait exemple de la façon d’utiliser son livre. On ne pouvait le commander dans un premier temps que via Bitcoin. Il l’a par la suite publié sur Amazon et proposait à tous ceux qui envoyaient le reçu et une photo d’eux en train de le lire de les rembourser ou de reverser la somme à une oeuvre de bienfaisance. Ce que j’ai fait. 🙂

Voici ce que je pense être les trois points à retenir du livre :

  1. Le rêve américain que ne cesse de poursuivre la classe moyenne est mort.
  2. Vous devez être la seule personne à contrôler vos rêves.
  3. Se choisir soi-même commence par une pratique quotidienne de bonnes habitudes dans 4 différents aspects de la vie.

Apprenons du maître !

 

Leçon 1 : le rêve américain que ne cesse de poursuivre la classe moyenne est mort. 

C’est la même raison qui a mené à la création du rêve américain : la maison avec la palissade blanche, 2 enfants, 2 belles voitures dans le garage et des grandes vacances tous les ans.

Comme les deux parents travaillaient, il y avait plus de revenus, ce qui rendait ce style de vie somptueux abordable et c’est à ce moment-là que l’idée qu’une vie parfaite est principalement basée sur la consommation est devenu la norme idéale que nous avons commencé à vouloir atteindre.

Le plan était simple : recevoir une bonne éducation, obtenir un emploi stable, travailler dur, puis, avec un peu de chance, être promu et ainsi pouvoir maintenir son train de vie dispendieux jusqu’à la retraite.

Mais en 2008, la bulle du rêve américain a brusquement éclaté. La plus grande crise financière mondiale a conduit les entreprises à réduire impitoyablement leurs coûts – principalement au niveau du personnel.

Presque tout peut désormais être sous-traité ou réalisé grâce à la technologie, c’est pourquoi des milliers de diplômés se retrouvent aujourd’hui au chômage ou sous-payés – c’est la fin des emplois.

Mais que devriez-vous faire si votre beau diplôme universitaire ne vous permet d’obtenir qu’un emploi chez McDonalds ? Est-ce si terrible ? Non. Voici ce qu’il faut faire.

Leçon 2 : vous devez être la seule personne à contrôler vos rêves. 

Je ne peux pas croire que je ne me souvenais pas où j’avais lu ceci, j’ai quand même écrit tout un article sur cette phrase, que je m’envoie par message tous les matins, bon sang ! 😀

Mais maintenant je m’en rappelle.

Vous devez être la seule personne à contrôler vos rêves.

Cette affirmation résume tout ce que vous devez savoir pour vous choisir vous-même.

Si l’indépendance financière est votre rêve, alors vous devez contrôler votre revenu, ce qui signifie créer des produits, travailler à son compte, générer un revenu passif grâce au marketing d’affiliation, à la vente de livres, ou en proposant des stages ou des séminaires – n’importe laquelle de ces idées, ou encore mieux, toutes.

Vous voulez choisir vos horaires ? Alors vous devez gérer votre temps (ce qui aboutit à la même conclusion).

Pourquoi n’êtes vous pas encore celui qui contrôle vos rêves ? Parce que vous êtes effrayé.

Ce n’est pas grave, nous avons tous peur.

Peur de ce que notre famille pensera si on quitte notre emploi stable.

Peur de ce que nos amis pourraient dire.

Peur que nos clients nous abandonnent.

Éviter le rejet est un puissant facteur de motivation. Mais cela nous rend malheureux.

Tant que vous choisissez de vivre avec cette inquiétude plutôt que d’agir malgré elle, vous donnez aux autres le pouvoir de prendre des décisions pour vous.

Rappelez-en-vous quand vous ferez vos premiers pas : vous devez être la seule personne à contrôler vos rêves.

Leçon 3 : vous pouvez vous choisir en commençant une pratique quotidienne de bonnes habitudes dans 4 différents aspects de la vie. 

Maintenant, vous savez pourquoi vous devez vous choisir et à quoi ce processus ressemble, mais par où commencer ? James propose une pratique quotidienne très simple, qui consiste à prendre soin de soi dans quatre aspects de notre vie.

  1. La santé mentale
  2. La santé physique
  3. La santé émotionnelle
  4. La santé spirituelle

Il essaye de s’améliorer quotidiennement de simplement 1 % sur chacun de ces points. Pour lui, cela implique de bien dormir et manger, de faire un peu d’exercice physique (une longue promenade convient parfaitement) et d’écrire 10 idées par jour, peu importe si elles sont bonnes ou mauvaises.

Une pratique quotidienne peut aussi signifier ne côtoyer que des personnes que vous aimez et vous éloigner de celles qui sont toxiques. Ou alors, exprimer de la gratitude afin de pourvoir vivre l’instant présent et de ne pas penser au passé ou au futur. Depuis maintenant sept ans, j’écris tout les soirs trois choses pour lesquelles je suis reconnaissant, et cette habitude a changé ma vie au même titre que plusieurs autres.

pub-haut

La force de se choisir vient de l’intérieur. La pratique quotidienne de James vous offre cette volonté. Il a même créé un site internet gratuit sur lequel vous pouvez suivre votre progression. Vous pouvez également utiliser une application comme coach.me.